Photos Jean-Paul Azam
Bienvenue sur le site officiel de l'Association des Amis de Nicolaï Greschny
Nicolaï Greschny est un fresquiste et peintre d'icônes du XXe siècle né en Estonie en 1912 et décédé en 1985. Installé à Marsal, dans le Tarn près d'Albi, il a peint plus d'une centaine de fresques, principalement sur les murs d'églises situées dans le sud et le sud-ouest de la France.

L'association des Amis de Nicolaï Greschny oeuvre pour la sauvegarde et la promotion de son travail. Vous trouverez sur ce site de nombreuses informations sur l'artiste, sa vie et son oeuvre mais également sur les actions de l'association. N'hésitez pas à parcourir les différentes rubriques du site et si vous avez une question ou souhaitez nous faire part de remarques ou suggestions vous pouvez utiliser le formulaire dans notre page contacts.

Visites commentées

L’Agit (Association des Guides Interprètes du Tarn) reprend les visites commentées.

Vous trouverez la programmation des visites prévues au mois de juin ici. Bonne nouvelle, la visite de l’église Saint-Benoît de Carmaux est maintenue le 13 juin.

Vous trouverez également les informations sur les mesures sanitaires mise en place par l’Agit pour les visites suite à la pandémie en cliquant ici.


Fresque de l’Église Saint-Benoît de Carmaux

Malheureusement la visite de l’église de Roussayrolles prévue le 06 juin a été annulée.

Lire la suite

Visites commentées

L’Agit (Association des Guides Interprètes du Tarn) reprend les visites commentées.

Vous trouverez la programmation des visites prévues au mois de juin ici. Bonne nouvelle, la visite de l’église Saint-Benoît de Carmaux est maintenue le 13 juin.

Vous trouverez également les informations sur les mesures sanitaires mise en place par l’Agit pour les visites suite à la pandémie en cliquant ici.


Fresque de l’Église Saint-Benoît de Carmaux

Malheureusement la visite de l’église de Roussayrolles prévue le 06 juin a été annulée.

Spécial déconfinement !

Les Amis de Nicolaï Greschny vous proposent un DVD édité en 2010 pour le 25e anniversaire de la mort de l’artiste à un prix exceptionnel.

Ce film de Paul Bigou retrace quelques épisodes de la vie de la famille Greschny : Nicolaï expliquant l’écriture d’une icône, Marie-Thérèse exposant ses icônes dans l’église Saint Michel de Lescure (Tarn) et d’autres thèmes comme les fresques de Micha ou l’Église de Baldy près d’Agde (Hérault).

Prix imbattable : 5 euros le DVD + 2 euros de frais d’envoi, soit 7 euros!

Envoyez vos noms et adresses accompagnés du règlement par chèque à l’ordre des « Amis de Nicolaï Greschny » à l’adresse suivante :

M. et Mme DUMOULIN, Presbytère de Lagarde 12170 LA SELVE

Lire la suite

Spécial déconfinement !

Les Amis de Nicolaï Greschny vous proposent un DVD édité en 2010 pour le 25e anniversaire de la mort de l’artiste à un prix exceptionnel.

Ce film de Paul Bigou retrace quelques épisodes de la vie de la famille Greschny : Nicolaï expliquant l’écriture d’une icône, Marie-Thérèse exposant ses icônes dans l’église Saint Michel de Lescure (Tarn) et d’autres thèmes comme les fresques de Micha ou l’Église de Baldy près d’Agde (Hérault).

Prix imbattable : 5 euros le DVD + 2 euros de frais d’envoi, soit 7 euros!

Envoyez vos noms et adresses accompagnés du règlement par chèque à l’ordre des « Amis de Nicolaï Greschny » à l’adresse suivante :

M. et Mme DUMOULIN, Presbytère de Lagarde 12170 LA SELVE

Le Nouveau Livre

La présentation du livre a continué en ce début d’année à travers les départements voisins du Tarn : une rencontre avec des lecteurs s’est tenue à Rodez , à La Maison du Livre, très belle librairie Ruthénoise, où nous avons rencontré environ 35 amis de Nicolaï et de son travail. Le Petit Journal de l’Aveyron a consacré un article à ce moment très convivial.

Une séance de dédicaces est prévue à Villefranche-de-Rouergue, et ensuite dans l’Hérault… quand la situation sera redevenue normale pour pouvoir voyager. Sachez qu’un rendez vous est déjà pris à Saint-Gaudens pour le mardi 9 février 2021 à l’invitation de la Société d’études du Comminges.

Vous pouvez d’ailleurs toujours le commander (les frais de port sont offerts).

Soit par internet (paiement sécurisé) directement sur le site des Éditions Vent Terral en cliquant içi
(paiement sécurisé par carte bancaire ou PayPal).

Soit par courrier en imprimant le bon de commande ci-dessous en cliquant içi ou en le recopiant :

Lire la suite

Le Nouveau Livre

La présentation du livre a continué en ce début d’année à travers les départements voisins du Tarn : une rencontre avec des lecteurs s’est tenue à Rodez , à La Maison du Livre, très belle librairie Ruthénoise, où nous avons rencontré environ 35 amis de Nicolaï et de son travail. Le Petit Journal de l’Aveyron a consacré un article à ce moment très convivial.

Une séance de dédicaces est prévue à Villefranche-de-Rouergue, et ensuite dans l’Hérault… quand la situation sera redevenue normale pour pouvoir voyager. Sachez qu’un rendez vous est déjà pris à Saint-Gaudens pour le mardi 9 février 2021 à l’invitation de la Société d’études du Comminges.

Vous pouvez d’ailleurs toujours le commander (les frais de port sont offerts).

Soit par internet (paiement sécurisé) directement sur le site des Éditions Vent Terral en cliquant içi
(paiement sécurisé par carte bancaire ou PayPal).

Soit par courrier en imprimant le bon de commande ci-dessous en cliquant içi ou en le recopiant :

Messages

Suite à la parution du livre, nous avons reçu deux messages d’encouragements dont un depuis le Texas. (oui oui le Texas aux États Unis) :

« Je viens de recevoir dix exemplaires des éditions Vent Terral. C’est une oeuvre de très haute qualité, nous présentant Nicolaï Greschny dans sa vie et dans ses oeuvres fresques et icônes. C’est très beau! »
René M., Auzances

« The beautiful book came! I can hardly believe the work this represents! I will look through it a million times and see something new every time l open it! What a talented family! I wonder how many hours are represented here. I am sure it took a very long time to complete this work of art but it will bring hours of pleasure to anyone lucky enough to get to look at this wonderful work. I wish l could read it as well as looking at it! I don’t know how to thank you for sending it to me. I can tell you l will cherish it forever, and l will be looking through it every time l sit down for a minute! »
Beverly M., Texas

ci-dessous la traduction :

« Le très beau livre est arrivé! Je n’ose pas imaginer le travail que cela à représenté! Je pourrais le parcourir un million de fois et y verrais quelque chose de nouveau à chaque fois que je l’ouvre. Quelle famille talentueuse. Je me demande combien d’heures de travail sont représentées ici. Je suis sûr que cela a dû vous demander beaucoup de temps de rassembler toutes ces oeuvres mais cela apportera des heures de plaisir à quiconque aura la chance de jeter un oeil à ce travail magnifique. J’aimerais pouvoir le lire autant que je le regarde. Merci encore de me l’avoir envoyé. Je peux vous dire que je l’apprécierai à chaque instant où je l’ouvrirai. »

Lire la suite

Messages

Suite à la parution du livre, nous avons reçu deux messages d’encouragements dont un depuis le Texas. (oui oui le Texas aux États Unis) :

« Je viens de recevoir dix exemplaires des éditions Vent Terral. C’est une oeuvre de très haute qualité, nous présentant Nicolaï Greschny dans sa vie et dans ses oeuvres fresques et icônes. C’est très beau! »
René M., Auzances

« The beautiful book came! I can hardly believe the work this represents! I will look through it a million times and see something new every time l open it! What a talented family! I wonder how many hours are represented here. I am sure it took a very long time to complete this work of art but it will bring hours of pleasure to anyone lucky enough to get to look at this wonderful work. I wish l could read it as well as looking at it! I don’t know how to thank you for sending it to me. I can tell you l will cherish it forever, and l will be looking through it every time l sit down for a minute! »
Beverly M., Texas

ci-dessous la traduction :

« Le très beau livre est arrivé! Je n’ose pas imaginer le travail que cela à représenté! Je pourrais le parcourir un million de fois et y verrais quelque chose de nouveau à chaque fois que je l’ouvre. Quelle famille talentueuse. Je me demande combien d’heures de travail sont représentées ici. Je suis sûr que cela a dû vous demander beaucoup de temps de rassembler toutes ces oeuvres mais cela apportera des heures de plaisir à quiconque aura la chance de jeter un oeil à ce travail magnifique. J’aimerais pouvoir le lire autant que je le regarde. Merci encore de me l’avoir envoyé. Je peux vous dire que je l’apprécierai à chaque instant où je l’ouvrirai. »

Témoignage

A l’occasion de la sortie du nouveau livre sur Niciolaï Greschny et sa famille, nous vous proposons un texte écrit par Loïc Steffan, albigeois, professeur d’économie à l’université Champollion d’Albi.

« Greschny Nicolaï, ce fresquiste et peintre d’icônes. Nicolaï Greschny, ce peintre de la région qui avait décoré certaines églises de mon enfance (Fonlabour, l’archevêché, Alban, etc.). Greschny, ce nom qui revenait régulièrement, en tout petit, dans la légende des illustrations lorsque je parcourais documents diocésains, bulletins paroissiaux et autres affiches trouvées sur les panneaux d’affichage aux fonds des églises.

nicolaï greschny parmi les fidèles

Quelques bribes, racontées par des amis décrivaient un personnage haut en couleurs, toujours en short, homme des bois et tireur à l’arc à ses heures. Un érudit. Je savais juste que j’aimais ses couleurs chatoyantes, sa précision du trait et ses personnages. son approche artistique me parlait sans trop savoir pourquoi. C’est à peu près tout ce que je savais, sans plus de précision lorsque je me rendis pour la première fois à la Maurinié, à Marsal, proposer que les « Scouts de France » d’Albi donnent un coup de main pour entretenir les lieux.
Là, j’y vécu de formidables rencontres : Marie-Thérèse, son épouse complice pour tant de travaux, personne merveilleuse de gentillesse et de vivacité. Gardienne de tant d’anecdotes : Ici un visage de villageois ou de maçons, là un ecclésiastique chantant faux gentiment moqué comme dans les enluminures du moyen-âge. Micha, son fils, son épouse Claire et leurs deux enfants Emmanuel et Théophane, enfin, la chapelle familiale.

Je compris que leur histoire, les liens tissés dans la région et une formidable soif de compréhension des Ecritures de cette famille serait le fil conducteur qui me manquait. Peindre pour dire la parole de Dieu. Peindre pour exprimer ce message sans cesse renouvelé.
Nicolaï Greschny parmi les fidèles

Peindre son enracinement dans la tradition byzantine mais aussi en faisant corps avec notre région, sa langue d’Oc et les anecdotes des lieux où il peignait, comme le charretier de Notre-Dame de Treize-Pierres à Villefranche de Rouergue. Peindre toujours et encore pour diffuser l’art byzantin. Renouveler une tradition multi centenaire dans cette famille iconographes de père en fils depuis le XVIe siècle, comme un défi aux siècles ou comme un soupçon de lien avec l’éternité qui unit toute une série de grands peintres, je ne sais.

Enfin, je pris conscience au bout du compte de l’importance de son témoignage. Plus de cent œuvres de Nicolaï Greschny sont visibles en France, dont soixante-quinze en Occitanie Midi-Pyrénées-Méditerranée, soit environ 10 000 mètres carrés de fresques. Et par-delà la victoire de la vie sur la barbarie. Une odyssée digne d’un roman noir : toujours se déplacer pour fuir l’avancée des nazis. De l’est de la Pologne en passant par l’Allemagne, Vienne, Orléans et, enfin, le petit hameau de la Maurinié, à quelques méandres d’Albi. C’est dans cet écrin de lumière et trou de verdure que je découvris sans cesser de m’émouvoir, comme un enfant, l’immensurable culture picturale, la précision catéchistique de son témoignage, vivant.
Nicolaï Greschny peignait la divine liturgie, la divine sagesse et le lien entre l’ancien et le nouveau testament.

L’église Sainte-Anne de Chatel-Guyon dit bien cette synthèse dans deux phylactères positionnés de part et d’autre de l’église : Ce que l’ancien testament annonça, le nouveau le réalisa. Contraction suprême de l’écriture on y trouve une mise en relation de la genèse et de l’apocalypse premier et dernier livres de la bible. Il convoque, la divine sagesse, le prologue de Jean et de nombreux livres. Toutes les représentations fourmillent de détails significatifs. Les gens d’église étaient toujours impressionnés par ses connaissances théologiques. Le christ en gloire de l’Apocalypse représenté avec les quatre vivants se distingue de la vision d’Ezéquiel. Dans cette dernière on ajoute des volutes de fumée, des yeux et des ailes pour que les deux thèmes ne soient pas confondus. Une représentation de la visitation convoque immédiatement le protévangile de Jacques. Selon cette tradition elle était préposée à l’entretien du voile du temple et la représentation la dote d’une pelote rouge.

chatel guyon
L’Église Sainte-Anne de Chatel Guyon

Son fils, Micha Greschny aime peindre le salut. Il vit avec son époque. Ses fresques sont encore plus catéchistes car la connaissance des écritures s’étiole. Il sait qu’il peint dans un désert spirituel et doit expliciter au mieux l’écriture. Il s’attache aussi à ce que ses icônes disent la parole sans devenir des objets de vénération qui éloigneraient de dieu. Ses annonciations nous disent que le voile du temple s’est déchiré. Que la parole de Dieu se répand dans le monde. Il aime insister sur la réhabilitation de Pierre. Représenter le reniement puis sa réhabilitation et le premier miracle des actes des Apôtres.

Ne nous y trompons pas. Cet art est d’une richesse et d’une finesse incroyable. Il parle à la fois au cœur et à la connaissance. Il est de notre devoir de le faire vivre et d’en garder le témoignage pour continuer à diffuser quelque chose de plus grand encore. La parole vivante, la parole de vie.

J’espère que ce livre nouveau livre y contribuera. Que vous prendrez plaisir à découvrir ou à redécouvrir la portée de cette œuvre familiale magistrale. »

Loïc Steffan

Lire la suite

Témoignage

A l’occasion de la sortie du nouveau livre sur Niciolaï Greschny et sa famille, nous vous proposons un texte écrit par Loïc Steffan, albigeois, professeur d’économie à l’université Champollion d’Albi.

« Greschny Nicolaï, ce fresquiste et peintre d’icônes. Nicolaï Greschny, ce peintre de la région qui avait décoré certaines églises de mon enfance (Fonlabour, l’archevêché, Alban, etc.). Greschny, ce nom qui revenait régulièrement, en tout petit, dans la légende des illustrations lorsque je parcourais documents diocésains, bulletins paroissiaux et autres affiches trouvées sur les panneaux d’affichage aux fonds des églises.

nicolaï greschny parmi les fidèles

Quelques bribes, racontées par des amis décrivaient un personnage haut en couleurs, toujours en short, homme des bois et tireur à l’arc à ses heures. Un érudit. Je savais juste que j’aimais ses couleurs chatoyantes, sa précision du trait et ses personnages. son approche artistique me parlait sans trop savoir pourquoi. C’est à peu près tout ce que je savais, sans plus de précision lorsque je me rendis pour la première fois à la Maurinié, à Marsal, proposer que les « Scouts de France » d’Albi donnent un coup de main pour entretenir les lieux.
Là, j’y vécu de formidables rencontres : Marie-Thérèse, son épouse complice pour tant de travaux, personne merveilleuse de gentillesse et de vivacité. Gardienne de tant d’anecdotes : Ici un visage de villageois ou de maçons, là un ecclésiastique chantant faux gentiment moqué comme dans les enluminures du moyen-âge. Micha, son fils, son épouse Claire et leurs deux enfants Emmanuel et Théophane, enfin, la chapelle familiale.

Je compris que leur histoire, les liens tissés dans la région et une formidable soif de compréhension des Ecritures de cette famille serait le fil conducteur qui me manquait. Peindre pour dire la parole de Dieu. Peindre pour exprimer ce message sans cesse renouvelé.
Nicolaï Greschny parmi les fidèles

Peindre son enracinement dans la tradition byzantine mais aussi en faisant corps avec notre région, sa langue d’Oc et les anecdotes des lieux où il peignait, comme le charretier de Notre-Dame de Treize-Pierres à Villefranche de Rouergue. Peindre toujours et encore pour diffuser l’art byzantin. Renouveler une tradition multi centenaire dans cette famille iconographes de père en fils depuis le XVIe siècle, comme un défi aux siècles ou comme un soupçon de lien avec l’éternité qui unit toute une série de grands peintres, je ne sais.

Enfin, je pris conscience au bout du compte de l’importance de son témoignage. Plus de cent œuvres de Nicolaï Greschny sont visibles en France, dont soixante-quinze en Occitanie Midi-Pyrénées-Méditerranée, soit environ 10 000 mètres carrés de fresques. Et par-delà la victoire de la vie sur la barbarie. Une odyssée digne d’un roman noir : toujours se déplacer pour fuir l’avancée des nazis. De l’est de la Pologne en passant par l’Allemagne, Vienne, Orléans et, enfin, le petit hameau de la Maurinié, à quelques méandres d’Albi. C’est dans cet écrin de lumière et trou de verdure que je découvris sans cesser de m’émouvoir, comme un enfant, l’immensurable culture picturale, la précision catéchistique de son témoignage, vivant.
Nicolaï Greschny peignait la divine liturgie, la divine sagesse et le lien entre l’ancien et le nouveau testament.

L’église Sainte-Anne de Chatel-Guyon dit bien cette synthèse dans deux phylactères positionnés de part et d’autre de l’église : Ce que l’ancien testament annonça, le nouveau le réalisa. Contraction suprême de l’écriture on y trouve une mise en relation de la genèse et de l’apocalypse premier et dernier livres de la bible. Il convoque, la divine sagesse, le prologue de Jean et de nombreux livres. Toutes les représentations fourmillent de détails significatifs. Les gens d’église étaient toujours impressionnés par ses connaissances théologiques. Le christ en gloire de l’Apocalypse représenté avec les quatre vivants se distingue de la vision d’Ezéquiel. Dans cette dernière on ajoute des volutes de fumée, des yeux et des ailes pour que les deux thèmes ne soient pas confondus. Une représentation de la visitation convoque immédiatement le protévangile de Jacques. Selon cette tradition elle était préposée à l’entretien du voile du temple et la représentation la dote d’une pelote rouge.

chatel guyon
L’Église Sainte-Anne de Chatel Guyon

Son fils, Micha Greschny aime peindre le salut. Il vit avec son époque. Ses fresques sont encore plus catéchistes car la connaissance des écritures s’étiole. Il sait qu’il peint dans un désert spirituel et doit expliciter au mieux l’écriture. Il s’attache aussi à ce que ses icônes disent la parole sans devenir des objets de vénération qui éloigneraient de dieu. Ses annonciations nous disent que le voile du temple s’est déchiré. Que la parole de Dieu se répand dans le monde. Il aime insister sur la réhabilitation de Pierre. Représenter le reniement puis sa réhabilitation et le premier miracle des actes des Apôtres.

Ne nous y trompons pas. Cet art est d’une richesse et d’une finesse incroyable. Il parle à la fois au cœur et à la connaissance. Il est de notre devoir de le faire vivre et d’en garder le témoignage pour continuer à diffuser quelque chose de plus grand encore. La parole vivante, la parole de vie.

J’espère que ce livre nouveau livre y contribuera. Que vous prendrez plaisir à découvrir ou à redécouvrir la portée de cette œuvre familiale magistrale. »

Loïc Steffan

Revue de Presse (suite)

Le Pélerin et La Depêche et le Tarn Libre ont présenté le livre à leurs lecteurs.

Lire la suite

Revue de Presse (suite)

Le Pélerin et La Depêche et le Tarn Libre ont présenté le livre à leurs lecteurs.

Les Nativités

Le Père Gérard Soulié, ancien curé du Carmausin, nous propose une réflexion théologique sur la nativité telle que peinte par Nicolaï dans l’église de Saint-Benoît de Carmaux.

Toutefois elle peut s’appliquer à l’ensemble des nativités peintes par l’artiste.

cliquez sur l’image pour afficher le texte du Père Soulié en pdf.

Lire la suite

Les Nativités

Le Père Gérard Soulié, ancien curé du Carmausin, nous propose une réflexion théologique sur la nativité telle que peinte par Nicolaï dans l’église de Saint-Benoît de Carmaux.

Toutefois elle peut s’appliquer à l’ensemble des nativités peintes par l’artiste.

cliquez sur l’image pour afficher le texte du Père Soulié en pdf.

Revue de Presse

Vous trouverez ci-dessous quelques articles de presse présentant le nouveau livre.

Lire la suite

Revue de Presse

Vous trouverez ci-dessous quelques articles de presse présentant le nouveau livre.

Présentation et dédicaces

Plusieurs séances de présentation et dédicaces du livre auront lieu dans diverses librairies tarnaises et départements voisins.

Voici les premières dates:

Albi, Librairie Siloë, rue Augustin Malroux
Samedi 14 décembre de 15h à 19h.

Castres, Librairie Coulier, rue de la Libération,
Dimanche 22 décembre, de 15h à 17h

Lire la suite

Présentation et dédicaces

Plusieurs séances de présentation et dédicaces du livre auront lieu dans diverses librairies tarnaises et départements voisins.

Voici les premières dates:

Albi, Librairie Siloë, rue Augustin Malroux
Samedi 14 décembre de 15h à 19h.

Castres, Librairie Coulier, rue de la Libération,
Dimanche 22 décembre, de 15h à 17h

Nicolaï au cœur d‘Albi

Pendant près d’un mois Nicolaï a été présent dans les locaux du Comité Départemental du Tourisme, en l’Hôtel Reynès, chef d’œuvre de la renaissance albigeoise.

Lors de cette exposition, ce sont près de 30 photos de fresques et quelques objets d’orfèvrerie qui ont été proposés aux visiteurs, complétés par des émaux de Marie Thérèse et des icônes de Micha.

Inaugurée en présence de Mme Eva Géraud, vice-présidente chargée de la culture, l’exposition a réuni de nombreux amis des Greschny. Chaque jour une trentaine de personnes sont venu se souvenir des œuvres ou les découvrir avec étonnement et ravissement. Une exposition qui s’est terminée le 2 novembre.

Parmi les souvenirs présentés, on a pu y voir une jolie bouteille de « Pipi d’Ange », une recette de liqueur préparée par Nicolaï. Micha nous a confié qu’il y avait trois versions de l’étiquette : de dos, de coté et de face.

Lire la suite

Nicolaï au cœur d‘Albi

Pendant près d’un mois Nicolaï a été présent dans les locaux du Comité Départemental du Tourisme, en l’Hôtel Reynès, chef d’œuvre de la renaissance albigeoise.

Lors de cette exposition, ce sont près de 30 photos de fresques et quelques objets d’orfèvrerie qui ont été proposés aux visiteurs, complétés par des émaux de Marie Thérèse et des icônes de Micha.

Inaugurée en présence de Mme Eva Géraud, vice-présidente chargée de la culture, l’exposition a réuni de nombreux amis des Greschny. Chaque jour une trentaine de personnes sont venu se souvenir des œuvres ou les découvrir avec étonnement et ravissement. Une exposition qui s’est terminée le 2 novembre.

Parmi les souvenirs présentés, on a pu y voir une jolie bouteille de « Pipi d’Ange », une recette de liqueur préparée par Nicolaï. Micha nous a confié qu’il y avait trois versions de l’étiquette : de dos, de coté et de face.

Tout Frais !!

Il s’est fait attendre mais il est enfin là. Il c’est le nouveau livre sur l’oeuvre de Nicolaï Greschny.

Grace à la maison d’édition tarnaise Vent Terral, au travail de Joan Blanc, maquettiste, de Jean Paul Azam notre photographe et Pierre Bertrand notre président, sous la supervision et l’oeil critique de Micha et Marie Thérèse Greschny, découvrez des portraits nouveaux, des photos inédites ainsi que des fresques méconnues de l’artiste.

Le livre était d’ailleurs présenté ce week-end au salon du livre d’Albi

Vous pouvez dès à présent commander ce qui pourrait bien être un très beau cadeau de Noël (les frais de port sont offerts).

Soit par internet (paiement sécurisé) directement sur le site des Éditions Vent Terral en cliquant içi
(paiement sécurisé par carte bancaire ou PayPal).

Soit par courrier en imprimant le bon de commande ci-dessous en cliquant içi ou en le recopiant :

Lire la suite

Tout Frais !!

Il s’est fait attendre mais il est enfin là. Il c’est le nouveau livre sur l’oeuvre de Nicolaï Greschny.

Grace à la maison d’édition tarnaise Vent Terral, au travail de Joan Blanc, maquettiste, de Jean Paul Azam notre photographe et Pierre Bertrand notre président, sous la supervision et l’oeil critique de Micha et Marie Thérèse Greschny, découvrez des portraits nouveaux, des photos inédites ainsi que des fresques méconnues de l’artiste.

Le livre était d’ailleurs présenté ce week-end au salon du livre d’Albi

Vous pouvez dès à présent commander ce qui pourrait bien être un très beau cadeau de Noël (les frais de port sont offerts).

Soit par internet (paiement sécurisé) directement sur le site des Éditions Vent Terral en cliquant içi
(paiement sécurisé par carte bancaire ou PayPal).

Soit par courrier en imprimant le bon de commande ci-dessous en cliquant içi ou en le recopiant :

Sur le bout des doigts

Ce sont 26 personnes qui se sont retrouvées à Marsal suite à l’invitation de l’association les Amis de Nicolas Greschny afin de mieux connaître les thématiques de l’artiste.

L’objectif des organisateurs était de proposer à différentes personnes des éclairages suffisants pour comprendre et ensuite transmettre à d’autres, toute la profondeur des fresques et des icônes réalisées par le «russe d’Occitanie».

C’est Micha Greschny, fils du peintre qui a animé en grande partie la journée, se basant sur des éléments audio-visuels et une connaissance théologique et artistique.

Chacun a pu découvrir ou conforter ses connaissances du trajet artistique de celui qui a décoré tant d’églises de notre département, mais aussi de son fils. Une expérience qui sera renouvelée sans doute à l’automne pour d’autres amateurs et animateurs paroissiaux ou des offices de tourisme. Les informations seront diffusées sur le site.

Lire la suite

Sur le bout des doigts

Ce sont 26 personnes qui se sont retrouvées à Marsal suite à l’invitation de l’association les Amis de Nicolas Greschny afin de mieux connaître les thématiques de l’artiste.

L’objectif des organisateurs était de proposer à différentes personnes des éclairages suffisants pour comprendre et ensuite transmettre à d’autres, toute la profondeur des fresques et des icônes réalisées par le «russe d’Occitanie».

C’est Micha Greschny, fils du peintre qui a animé en grande partie la journée, se basant sur des éléments audio-visuels et une connaissance théologique et artistique.

Chacun a pu découvrir ou conforter ses connaissances du trajet artistique de celui qui a décoré tant d’églises de notre département, mais aussi de son fils. Une expérience qui sera renouvelée sans doute à l’automne pour d’autres amateurs et animateurs paroissiaux ou des offices de tourisme. Les informations seront diffusées sur le site.

Des fresques en évidence

Deux revues bimestrielles de la région de Royan ont consacré chacune un article aux œuvres de Nicolaï dans la Charente Maritime.
Christophe Bertaud a su retrouver les éléments historiques qui ont conduit à l’installation de Nicolaï sur deux chantiers à sept ans d’intervalle.

Le JdpOléron consacre un article aux fresques de l’église de St Pierre d’Oléron

La Côte de Beauté s’attarde sur les murs de la Chapelle de la colonie de vacances Les Buissonets.

Lire la suite

Des fresques en évidence

Deux revues bimestrielles de la région de Royan ont consacré chacune un article aux œuvres de Nicolaï dans la Charente Maritime.
Christophe Bertaud a su retrouver les éléments historiques qui ont conduit à l’installation de Nicolaï sur deux chantiers à sept ans d’intervalle.

Le JdpOléron consacre un article aux fresques de l’église de St Pierre d’Oléron

La Côte de Beauté s’attarde sur les murs de la Chapelle de la colonie de vacances Les Buissonets.

Un nouveau livre

Le précédent ouvrage sur l’oeuvre de Nicolaï Greschny, édité à 1500 exemplaires en 2010, est aujourd’hui épuisé.
L’association a remis en chantier une nouvelle édition, complètement refondue avec de nouveaux éléments visuels et témoignages, englobant une plus vaste étendue territoriale, avec notamment les fresques de l’église de Cazedarnes, toujours fermée au public.

Cette nouvelle mouture sera disponible en décembre aux Éditions Vent Terral.

preparation-de-la-nouvelle-edition
Jean Paul Azam, photographe, Micha Greschny et Joan Blanc, éditeur, travaillent sur la nouvelle maquette

Lire la suite

Un nouveau livre

Le précédent ouvrage sur l’oeuvre de Nicolaï Greschny, édité à 1500 exemplaires en 2010, est aujourd’hui épuisé.
L’association a remis en chantier une nouvelle édition, complètement refondue avec de nouveaux éléments visuels et témoignages, englobant une plus vaste étendue territoriale, avec notamment les fresques de l’église de Cazedarnes, toujours fermée au public.

Cette nouvelle mouture sera disponible en décembre aux Éditions Vent Terral.

preparation-de-la-nouvelle-edition
Jean Paul Azam, photographe, Micha Greschny et Joan Blanc, éditeur, travaillent sur la nouvelle maquette

Bénédiction à Saint-Drézéry

Trois panneaux peints par NicolaÏ dans les années 50, ont été confiés à la paroisse de Saint-Drézéry (34). Installés depuis peu par les soins de la municipalité, ils ont eté bénis par Mgr. Claude Azéma lors d’une célébration eucharistique le dimanche 14 octobre dernier.

benediction-saint-drezery-1
Bénédiction des fresques et fillettes attentives aux explications

La réfection de l’église en 2015 et 2016 a mis en valeur les fresques réalisées en 1976. La convergence de la paroisse et de la municipalité – présente à la cérémonie – pour la conservation de ces œuvres est un plus bénéfique.

benediction-saint-drezery-2
Jackie Galabrun-Boulbes, maire de Saint-Drézéry, lors de son allocution et M. Martin, maçon des mortiers des églises de Saint-Genest-Lerp et de Saint Drézéry

Cliquez içi pour connaitre l’historique de ces trois panneaux présenté par Odile Theiller.

Lire la suite

Bénédiction à Saint-Drézéry

Trois panneaux peints par NicolaÏ dans les années 50, ont été confiés à la paroisse de Saint-Drézéry (34). Installés depuis peu par les soins de la municipalité, ils ont eté bénis par Mgr. Claude Azéma lors d’une célébration eucharistique le dimanche 14 octobre dernier.

benediction-saint-drezery-1
Bénédiction des fresques et fillettes attentives aux explications

La réfection de l’église en 2015 et 2016 a mis en valeur les fresques réalisées en 1976. La convergence de la paroisse et de la municipalité – présente à la cérémonie – pour la conservation de ces œuvres est un plus bénéfique.

benediction-saint-drezery-2
Jackie Galabrun-Boulbes, maire de Saint-Drézéry, lors de son allocution et M. Martin, maçon des mortiers des églises de Saint-Genest-Lerp et de Saint Drézéry

Cliquez içi pour connaitre l’historique de ces trois panneaux présenté par Odile Theiller.

AG à Cazedarnes

L’Assemblée Générale de notre association s’est déroulée le 6 octobre 2018 dans un site Greschny de grande qualité à Cazedarnes. Qualité de l’œuvre peinte par Nicolaï et qualité de l’accueil par la municipalité.
Trente participants, mais près de 40 pouvoirs nous ont été adressés par courrier et par mail. Vous trouverez bientôt ici le compte rendu de cette A.G.

Nous remercions M. Philippe Reul qui a été notre interface avec la municipalité et notamment M. Rippert.

AG Cazedarnes Midi Libre

Lire la suite

AG à Cazedarnes

L’Assemblée Générale de notre association s’est déroulée le 6 octobre 2018 dans un site Greschny de grande qualité à Cazedarnes. Qualité de l’œuvre peinte par Nicolaï et qualité de l’accueil par la municipalité.
Trente participants, mais près de 40 pouvoirs nous ont été adressés par courrier et par mail. Vous trouverez bientôt ici le compte rendu de cette A.G.

Nous remercions M. Philippe Reul qui a été notre interface avec la municipalité et notamment M. Rippert.

AG Cazedarnes Midi Libre

Mémoire de Master

logo sorbonne

Alithéia Soulié, étudiante à Paris 1, Panthéon Sorbonne et originaire de Saint-Victor-et-Melvieu, nous a fait parvenir son mémoire de Master en Histoire de l’Art.

Il s’intitule « Nicolaï Greschny : Peintures exotiques de 1947 à 1953 ». C’est sans doute la première fois qu’un travail universitaire est consacré à Nicolaï Greschny. Nous espérons que d’autres études verront le jour et que l’art de Nicolaï ou son histoire seront éclairés par des travaux de qualité.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous permettre la lecture de ce document de plus de 140 pages :
Nicolaï Greschny : Peintures exotiques de 1947 à 1953

Lire la suite

Mémoire de Master

logo sorbonne

Alithéia Soulié, étudiante à Paris 1, Panthéon Sorbonne et originaire de Saint-Victor-et-Melvieu, nous a fait parvenir son mémoire de Master en Histoire de l’Art.

Il s’intitule « Nicolaï Greschny : Peintures exotiques de 1947 à 1953 ». C’est sans doute la première fois qu’un travail universitaire est consacré à Nicolaï Greschny. Nous espérons que d’autres études verront le jour et que l’art de Nicolaï ou son histoire seront éclairés par des travaux de qualité.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous permettre la lecture de ce document de plus de 140 pages :
Nicolaï Greschny : Peintures exotiques de 1947 à 1953

La Nuit des Églises

Pour la Nuit des Églises qui aura lieu le 30 juin 2018, le Tarn-et-Garonne met les fresques de Nicolaï Greschny à l’honneur. L’occasion idéale pour une belle découverte du patrimoine que les habitants cherchent à protéger et mettre en valeur.

la nuit des églises

Lire la suite

La Nuit des Églises

Pour la Nuit des Églises qui aura lieu le 30 juin 2018, le Tarn-et-Garonne met les fresques de Nicolaï Greschny à l’honneur. L’occasion idéale pour une belle découverte du patrimoine que les habitants cherchent à protéger et mettre en valeur.

la nuit des églises

Reportage

Stéphanie Lopez, journaliste du magazine  mensuel l’Ariègeois est venue faire connaissance avec la Maurinié et la vie de Nicolaï Greschny. Ce complément d’information recueilli auprès de Marie Thérèse et Micha illustrera un reportage sur deux églises ariégeoises : Aston et Les Issarts. Sa parution sera signalée sur le site.

reportage

Lire la suite

Reportage

Stéphanie Lopez, journaliste du magazine  mensuel l’Ariègeois est venue faire connaissance avec la Maurinié et la vie de Nicolaï Greschny. Ce complément d’information recueilli auprès de Marie Thérèse et Micha illustrera un reportage sur deux églises ariégeoises : Aston et Les Issarts. Sa parution sera signalée sur le site.

reportage

Nettoyage de la Mauriné

Comme prévue par le conseil d’administration et maintenue malgré un temps maussade, la journée de nettoyage du site de la Maurinié a réuni quelques volontaires, soutenus par Micha et Claire.

l équipe de nettoyage

Sécateurs, râteaux, débroussailleuse et même tronçonneuse ont mis un frein au développement anarchique de Dame Nature. Lierre, ronces, herbes folles, une fois bannis, permettront cet été le fleurissement harmonieux de fleurs en place depuis de longues années.

Merci à tous les volontaires qui ré-ouvriront une nouvelle séquence de nettoyage à l’automne prochain.

Lire la suite

Nettoyage de la Mauriné

Comme prévue par le conseil d’administration et maintenue malgré un temps maussade, la journée de nettoyage du site de la Maurinié a réuni quelques volontaires, soutenus par Micha et Claire.

l équipe de nettoyage

Sécateurs, râteaux, débroussailleuse et même tronçonneuse ont mis un frein au développement anarchique de Dame Nature. Lierre, ronces, herbes folles, une fois bannis, permettront cet été le fleurissement harmonieux de fleurs en place depuis de longues années.

Merci à tous les volontaires qui ré-ouvriront une nouvelle séquence de nettoyage à l’automne prochain.

le site officiel est né

Bonjour à tous.

Enfin, il est là, tout chaud sorti des entrailles du web, des circuits digitaux et informatiques pour apporter témoignages et informations.

Témoignages sur les travaux et œuvres de la famille Greschny dans son ensemble : Nicolaï , Marie-Thérèse et Micha, sans oublier Claire. Toute une continuité qui a été bien retranscrite dans le film de Vladimir Koslov, "Nicolaï Greschny une affaire de famille".

Ensuite des informations pour nos adhérents et le grand public sur les actions diverses de notre association mais aussi d'autres entités qui œuvrent à la protection, la restauration, la connaissance et l’animation de l’œuvre magistrale de Nicolaï.

Aussi j'invite tous nos partenaires à nous communiquer toutes infos sur les activités préparées par tout un chacun à titre publicitaire comme à titre de compte-rendu de manifestations touchant à nos centres d'intérêt.

Ce travail de longue haleine à pu être mené à bien par l’implication de Damien Bertrand dont les connaissances techniques ont permis ce résultat. Tout est perfectible, vos observations seront appréciées et si possibles mises en œuvre par l'équipe technique qui veille désormais sur le nouveau né.

De la technique des peintres anciens à la gestion informatique, il s'agit toujours d'un témoignage sur la confiance mise dans les moyens d'expression les plus appropriées au message que nous voulons transmettre.
N'est-ce pas M. Mac-Luhan* ?

*Herbert Marshall McLuhan est un intellectuel canadien. Professeur de littérature anglaise et théoricien de la communication, il est un des fondateurs des études contemporaines sur les média.

Lire la suite

le site officiel est né

Bonjour à Tous.

Enfin, il est là, tout chaud sorti des entrailles du web, des circuits digitaux et informatiques pour apporter témoignages et informations.

Témoignages sur les travaux et œuvres de la famille Greschny dans son ensemble : Nicolaï , Marie-Thérèse et Micha, sans oublier Claire. Toute une continuité qui a été bien retranscrite dans le film de Vladimir Koslov, "Nicolaï Greschny une affaire de famille".

Ensuite des informations pour nos adhérents et le grand public sur les actions diverses de notre association mais aussi d'autres entités qui œuvrent à la protection, la restauration, la connaissance et l’animation de l’œuvre magistrale de Nicolaï.

Aussi j'invite tous nos partenaires à nous communiquer toutes infos sur les activités préparées par tout un chacun à titre publicitaire comme à titre de compte-rendu de manifestations touchant à nos centres d'intérêt.

Ce travail de longue haleine à pu être mené à bien par l’implication de Damien Bertrand dont les connaissances techniques ont permis ce résultat. Tout est perfectible, vos observations seront appréciées et si possibles mises en œuvre par l'équipe technique qui veille désormais sur le nouveau né.

De la technique des peintres anciens à la gestion informatique, il s'agit toujours d'un témoignage sur la confiance mise dans les moyens d'expression les plus appropriées au message que nous voulons transmettre.
N'est-ce pas M. Mac-Luhan* ?

*Herbert Marshall McLuhan est un intellectuel canadien. Professeur de littérature anglaise et théoricien de la communication, il est un des fondateurs des études contemporaines sur les média.

AGENDA


2018